Blog de voyages

Roumanie

Mais ce n'est pas à Bucarest qu'il faut aller rechercher la beauté pure d'une capitale européenne. Ce sont limite les banques les plus beaux bâtiments de la ville.

Le centre-ville, un peu comme à Tallinn a pas mal de salons de massage et autres night clubs.

Souvent les rives des fleuves offrent une atmosphère rafraîchissante, mais force est de constater que la Dâmbovita (affluent du Danube) présente une vue bien triste.

Le centre historique est très vivant, mais les bâtiments sont encore trop délaissés. En réalité, le Nord de la ville offre plus d'intérêts culturels que la vieille ville.

L'église Cretulescu par exemple, petite certes, mais dont les peintures valent le détour.

J'ai essayé d'accentuer les contrastes pour donner un meilleur aperçu de ces peintures.


Publié à 17:44, le 13/07/2017, Bucarest
Mots clefs :


Roumanie

Le plus fort symbole de Bucarest reste le palais de Ceaucescu, l'actuel Parlement roumain dans lequel Ceaucescu n'a pas pu séjourner bien longtemps vu qu'il s'est fait tuer peu après la construction du bâtiment à la mesure de sa mégalomanie. Deuxième bâtiment administratif du monde après le Pentagone en taille.

Face à lui, les Champs-Elysées roumains, le bvd unirii:

D'après wikipédia, Trump aurait voulu racheter ce bâtiment pour en faire le "plus grand casino du monde". Ce qui est sûr en tout cas, c'est que c'est ici que Michael Jackson a déclaré qu'il était fier d'être à Budapest...


Publié à 11:06, le 13/07/2017, Bucarest
Mots clefs :


Roumanie

On imagine encore la Roumanie comme un pays pauvre, alors s'il reste quelques charrettes sur les routes, l'injection d'argent européen en Roumanie a globalement fait du bien, même si l'argent ne va pas toujours prioritairement là où il faut.

On voit encore que les bâtiments ne sont pas encore dignes des villes de l'Europe de l'ouest, mais la Roumanie sort depuis peu finalement de l'ère communiste d'après-guerre, et la transition entre ce système et un autre plus conventionnel comme le libéralisme est particulièrement dur. Le tournant de cette histoire est la chute de Ceausescu en 1989 dont les idées étaient certes louables mais leur réalisation un peu moins. Ceci dit, c'est comme ça qu'on sait qu'il ne faut pas chercher à rembourser la dette publique, car comme nous l'a montré l'histoire de Ceausescu qui voulait y parvenir, ça appauvrit avant tout la population du pays. Par conséquent, aussi cynique soit-il, il vaut mieux enrichir les banques qu'appauvrir la population en faisant de l'austérité...Tiens d'ailleurs, ce n'est pas une récente rengaine de la "droite française" les plans d'austérité? A méditer...

Bref, la Roumanie a été durement touchée par le communisme, occasionnant la destruction du patrimoine, d'églises, de quartiers roms, etc...Ca relève plus du despotisme que de valeurs de partage ou d'égalité.

Siège de l'union des architectes

Université d'architecture


Publié à 18:24, le 12/07/2017, Bucarest
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques


Derniers articles

Présentation
Voyage
Antarctique
Argentine
Argentine

Menu

Les judicieuses interrogations de Dric
Strips de Tristan
Le Royaume des Lutins
Blogs de Marc et Julie en Amérique du Sud
La route de la soie par ma soeur et mon beau-f
Photos (Paris) de Romain
Site de voyage d'Hemendra (Inde)

Amis

ayadouvio
thezame
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email


Flux RSS