Blog de voyages

Iran

Les Mèdes sont les premiers à occuper tout l'Iran. Ils fonderont leur capitale Ecbatane un peu plus au Nord de Suse, à la place de l'actuelle Hamadan. Malgré notre périple qui a couvert beaucoup de distance, nous ne sommes pas allés à Hamadan. Il ne reste plus rien des Mèdes cela dit. Ils ne sont restés qu'un siècle avant de laisser place à la première grande dynastie perse, les Achéménides.

On est au VIème siècle avant JC quand Cyrus II défait les Mèdes pour diriger un empire immense. Conquérant, ses successeurs ne le seront pas moins, notamment Darius Ier qui étendra encore plus l'empire perse. Non content d'étendre son territoire, la dynastie achéménide de Darius se révèle bonne gestionnaire de ce vaste empire en créant un système bancaire élaboré, en construisant des routes et des systèmes d'irrigation perfectionnés, ou encore en maintenant l'administration éprouvée de Babylone notamment. Pour couronner le tout, Darius Ier fonde la célèbre Persepolis, site le plus important d'Iran et capitale de l'empire perse. Les successeurs de Darius poursuivront l'ouvrage après sa mort.

L'entrée de Persépolis se fait par la porte de toutes les Nations créée par Xerxès Ier, fils de Darius. On se situe aux VIème et Vème siècles avant Jésus-Christ.

Ces superbes sculptures représentent des hommes-taureaux ailés.


Publié à 20:14, le 18/10/2016, Persépolis
Mots clefs :


Iran

Vue panoramique de Persépolis

Xerxès Ier continue l'expansion de l'empire perse (Vème siècle avant JC) et brûle Athènes, chose qui aura de fâcheuses conséquences quand un jeune Macédonien répondant au doux nom d'Alexandre décidera de venger le sort d'Athènes.

La dynastie se prolonge aux Artaxerxès Ier à IV, et aux Darius II et III. De ce point de vue là, les rois perses manquaient d'imagination!

J'aime beaucoup les boucles d'oreilles de ces Immortels, piquiers et archers de la garde royale qu'on appelait ainsi du fait que chaque soldat tué était remplacé immédiatement.

La chute de la dynastie est le résultat de diverses intrigues, de problèmes de succession, et des conquêtes grecques. En même temps Atarxerxès II (IVème siècle avant JC) aurait eu 115 fils et 360 concubines (c'est même étonnant qu'il n'y ait pas eu plus d'enfants du coup!), alors forcément l'héritage est compliqué à mettre en place.

Finalement, en 330 avant JC commence le règne d'Alexandre le Grand qui brûle Persépolis.

On voit sur ce mur la quantité de sculptures qui semblent continuer vers le haut. Ce qui frappe surtout à Persépolis, ce ne sont pas tellement les dimensions du site comme à Teotihuacan par exemple, mais la conservation de ces sculptures remontant tout de même à 2500 ans!

En fait, c'est difficile de savoir s'il faut en vouloir à Alexandre le Grand, car l'incendie de Persépolis a détruit une grande partie du site, les plafonds s'étant notamment effondrés. Mais les cendres ont permis de conserver dans un état quasi neuf les scultpures, qui elles ne sont pas du tout retapées. Et c'est sans doute ça qui est le plus incroyable à Persépolis.

Ci-dessus, une des nombreuses représentations montrant un Perse tenant par la main un membre d'un des peuples composant le royaume (probablement un Assyrien ici). C'est aussi un signe de bienveillance. Ces peuples font allégeance à l'empire perse en faisant des offrandes.


Publié à 04:49, le 18/10/2016, Persépolis
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques


Derniers articles

Présentation
Voyage
Bulgarie
Bulgarie
Bulgarie

Menu

Les judicieuses interrogations de Dric
Strips de Tristan
Le Royaume des Lutins
Blogs de Marc et Julie en Amérique du Sud
La route de la soie par ma soeur et mon beau-f
Photos (Paris) de Romain
Site de voyage d'Hemendra (Inde)

Amis

ayadouvio
thezame
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email


Flux RSS